I'm your slave [TErminé]


Partagez | 
 

 I'm your slave [TErminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatarJe suis Invité
Et je suis Invité

MessageSujet: I'm your slave [TErminé]   Mar 30 Avr - 17:59


Kiryû


Nom : Écrire ici. /
Prénom : Kiryû
Âge : 24 ans
Sexe : Mâle
Orientation sexuelle :N'est pas difficile.
Race : Inu
Groupe : Docile
CARACTÈRE

Oh encore vous ?~ Vous n’en avez pas eut assez et demandez plus ? Hu hu, pas de soucis. Vous voulez savoir comment ça tourne là-haut ? Vous êtes bien tombés, car j’allais justement commencer à décrire le mental de l’hybride.

• Soumis, très soumis, l’inu est obéissant comme pas possible. Voulant faire plaisir à son maître, il est capable d’accomplir les tâches les plus répugnantes, pour que son propriétaire soit fière de lui. Même si maintenant il ne voit plus rien, Kiryû redouble d’effort pour effectuer les ordres que l’on lui donne. Bref, si vous souhaitez un bon esclave qui ne râle au moindre ordre donné, c’est Kiryû qu’il vous faut absolument.

• Craintif et méfiant, avec son ancien maître, la vie était très loin d’être rose. Maltraitance et même torture, était son quotidien. L’inu aura donc du mal à ne pas sursauter, ou reculer devant une main caressante. Même s’i vous y allez avec douceur, l’hybride ne pourra pas s’empêcher d’être méfiant, de peur de se manger un coup. Une fois de plus, il vous faudra être patient avec le garçon, le temps que la confiance s’installe en toute délicatesse. Ne le brusquez surtout pas, il pourrait davantage se renfermer, et là, impossible d’établir un lien stable. Bref, douceur et patience sont conseillés dans cette étape.

• Affectueux. L’inu recherche le réconfort et les câlins, chose qu’il n’a pas eut par le passé. Donc, une fois qu’il est un peu plus confiant, le jeune homme n’hésite pas à montrer son besoin d’affection. En revanche, si cela ne plait pas au maître, il s’arrêtera sur le champ, penaud. Mais si vous voulez qu’il y est plus si affinités, ne le brusquez pas tout de même, car même de ce côté-là, il n’a connu que douleur. Une nouvelle fois, il faudra y aller avec tendresse et douceur. Il serait idiot de vidé d’un trait une coupe qui comporte le meilleur vin. Eh bien là, c’est tout à fait pareil. Il faut déguster..

• Affamé. N’ayant pas eut le droit à une bonne nutrition, le jeune homme est quelque peu affamé. Mais avec son ancien maître, il n’avait pas le droit de se plaindre, donc l’inu ne quémandera jamais à manger, même si il sent son estomac se tordre dans tous les sens, pour réclamer ce qu’il convoite. Kiryu a été dressé ainsi.. Il sera difficile de le faire changer, mais cette tâche n’est pas impossible non plus. Il faudra juste un peu de temps, rien de plus.

• Aveugle. Comme dit un peu plus haut, le garçon n’y voit strictement plus rien. Donc pour lui, c’est un peu délicat d’exécuter un ordre, même le plus simple. Faire la vaisselle, lui prendra un peu plus de temps que pour une personne normale. Il devra d’ailleurs faire plusieurs fois le tour de la maison, pour connaître les moindres recoins de cette dernière. Veillez à le suivre dans les premiers temps, afin de surveiller qu’il ne se cogne ou ne tombe pas. Il serait fâcheux que l’inu se blesse davantage.

• Aphone, du moins, pas totalement. Ses cordes vocales ayant été saccagées, l’inu ne peut parler comme vous et moi avec facilité. Dans un chuchotement, l’hybride tentera de vous répondre, afin de tenir la conversation. Mais cela le fatigue un peu plus vite que la normale, ce qui est compréhensible.

• Le touché.. Grâce à ça, l’hybride peut voir, plus ou moins. Ses mains se baladent alors librement sur les meubles et autres objets qui l’entourent. Il peut aussi le faire sur le visage des gens, ainsi Kiryû peut « voir » à quoi ressemble la personne qu’il a en face de lui. C’est mieux que rien..

• Les chats. Alors là.. C’est le sujet préféré du toutou. Contrairement à ce que l’on pense, certains chiens aiment la compagnie des chats. Eh bien cet hybride en fait partie. Il les adorent et a toujours voulu en avoir un, histoire de ne pas être seul quand son maître s’absente pour le boulot ou autre. Mais maintenant qu’il n’y vit plus rien, l’inu se dit que cela ne servirait à rien. Comment s’occuper d’un animal quand vos yeux vous lâchent ? Comment s’occuper d’un animal, quand on a déjà du mal à s’occupe de soi-même ?.. Non, ce n’était pas sérieux.. Kiryû pouvait faire une belle croix dessus.


PHYSIQUE

Bien, bien, bien. Niveau physique, je pense qu’on a du pain sur la planche. Regardez moi tout ça.. Il y a tant de choses à dire sur ce corps frêle. Par où commencer ? Eh bien comme d’habitude, par les grandes lignes, ensuite les détails qui sont beaucoup plus intéressant à décrire. Bien, commençons donc par la taille. L’inu est assez petit, pas trop non plus, environ un mètre soixante-cinq voir six, tout au plus. Pour ce qui est du poids, alors là.. Un coup de vent et zouuu ! Un chien volant. Non sérieusement, Kiryû n’est pas vraiment dans la norme.. Sous nourrit, l’hybride ne doit pas dépasser les cinquante kilogrammes. Il va falloir le remplumer un peu p’tit père; car là, les côtes sont apparentes.. Sa corpulence est assez effrayante à première vue, l’inu semble même être aussi fragile qu’une poupée de porcelaine. Svelte et amaigrit, l’esclave aura besoin de beaucoup de temps pour reprendre son poids normal.

Enfin nous y voilà, nous allons attaquer le plus croustillant de l’affaire. Débutons d’abord par la jolie tignasse du toutou. Celle-ci est argenté et bien brillante. Ses cheveux sont coupés plutôt court, les mèches englobant sa frimousse, avec délicatesse. Quelques mèches viennent se rebeller contre l’inu, se posant nonchalamment sur son front. Mais cela ne le dérange pas du tout au niveau de la vision. En parlant de vue, justement, ses yeux sont cachés par un bandeau en cuire noir, la plupart du temps. Mais si vous retirez cet objet, vous découvrirez alors des iris d’un blanc crémeux. Son regard est totalement vitreux, impossible pour lui de voir la moindre lumière, la moindre silhouette ou couleur. Pourtant, avant, l’inu voyait parfaitement bien, ses prunelles étaient d’un bleu magnifique, capables de vous rendre jaloux. Juste en dessous, son petit nez est en plein milieu. Par chance, il est l’unes des rares choses, à ne pas être abîmées. Ses lèvres non plus, celles-ci se trouvant juste en dessous. Fines, un peu asséchées, plus aucun sourire ne semble vouloir venir s’y promener. Avec tout ce qu’il a vécu, c’est un peu normal à vrai dire..

Avant de continuer notre voyage sur le reste du corps, approchons nous d’abord un peu de son cou. Ce cou fragile et gracile.. Cet endroit à été marqué de façon cruelle. Vous n’avez qu’à regarder la photo que je joindrez plus bas, son cou a été ouvert par son ancien maître, celui-ci voulant lui abîmer les cordes vocales. A cause de cela, l’hybride ne peut pas parler normalement, ni crier.. Pour lui, la parole reste au niveau du chuchotement et encore, cela lui demande beaucoup d’effort, pour aligner quelques mots à peine. Puis, autour de ce même cou, un gros collier en cuir noir, se trouve enroulé tout autour. Un anneau en métal, permet de venir accrocher un lien, tel qu’une laisse par exemple.

Enfin, descendons au niveau du torse, une fois encore, il y a des choses à décrire. Nous voici donc arrivés devant ses petits bouts de chaire. Ses tétons sont percés et possèdent un anneau plutôt imposant. Juste à côtés, ses épaules, celles-ci sont aussi marquées, mais d’une autre façon. En effet, elles sont tatouées, le dessin représentant un tribal et étant identique des deux côtés. Au niveau de ses bras maigres, se trouvent des lanières en cuire noire, qui les enserrent, permettant ainsi à son propriétaire de lui maintenir les mains dans le dos. Vous, vous en doutez un peu, cette position commence à devenir insupportable au bout d’un temps. Eh bien dites vous que Kiryû devez parfois la supporter pendant plusieurs jours.

Ensuite on descend légèrement, là, en dessous de ses pecs’ commence une grande cicatrice en forme de croix, celle-ci s’arrêtant à son bas ventre. Au niveau des côtes et des flancs, on peut voir que la peau a été marquées par d’autres piercings, ceux-ci ayant laisser des traces ingrates. Avec le temps, ça finira par dégonfler, mais cela laissera toujours une petite cicatrices. Retournons vers le bas ventre, qui lui aussi, possède une cicatrice. Rassurez-vous, rien n’a été enlevé. Que ce soit organes, ou sexe. Nous en saurons un peu plus dans l’histoire.. Une fois de plus, nous rencontrons des lanières en cuire, toujours noires. Ces dernières semblent habiller le jeune homme. Une lanière plus petite, lui emprisonne les jambes, réduisant ses mouvements. Là aussi, sur ses cuisses, des tatouages ont été placés. Les dessins représentant toujours des tribals et étant toujours identiques des deux côtés. Nous ne savons pas la signification de ces dessins.. Et ne savons pas si il y en a réellement une. Enfin pour terminer, niveau chaussure, l’hybride possède des compensées, celles-ci remontant un peu au dessus du genou.

Voilà ! Le physique a été fait. Si vous vouliez un peu de lecture, vous êtes servis~
Voici l'image comme promis > http://imageshack.us/a/img12/9106/imageeedn.jpg

HISTOIRE

Nous voilà enfin arrivé au morceau le plus intéressant. L’histoire permet de comprendre comment a été formé le caractère de l’inu. Vous allez avoir encore un peu de lecture…

On ne change pas les habitudes, Kiryu a vu le jour grâce à une éprouvette, elle-même située dans un laboratoire. Une fois l’âge de cinq ans atteint, le jeune hybride vu obligé de suivre l’éducation que l’on lui donnait. A savoir celle de devenir un bon esclave. Etant mélangé avec un chien, cette tâche ne devrait pas trop s’avérer être difficile. Les hommes qui s’occupaient de lui, étaient plutôt satisfait par les résultats. Déjà gamin et l’inu se montrait vraiment très serviable. Cela ne cessait d’évoluer vers le positif, durant les années qui passèrent.

Puis l’inu avait atteint la majorité, il était donc temps de l’envoyer dans une animalerie, contre un petit peu d’argent. L’hybride étant parfaitement dressé, le prix n’en était que plus élevé. A cette époque, il voyait encore, Kiryû pouvait donc observer les allers et venus, incessant, des humains dans la boutique. Tous choisissez leur hybride, celui qui leur avait tapé dans l’œil. Puis un jour, ce fut son tour. Un homme, bien habillé et semblant élégant, s’arrêta devant sa cage, fortement intéressé par le jeune homme. En voilà un joli corps.. Le garçon s’avança près des barreaux et sourit doucement, faisant tout pour plaire au bipède. C’est ce que tous les hybrides faisaient pour se faire choisir..

« Tu vas venir avec moi, toi.. »

Un sourire en coin se dessina sur les lèvres de son futur maître. Il n’eut pas à attendre bien longtemps avant de sortir de sa cage. Les papiers rapidement remplit, l’argent donné, l’inu appartenait désormais à un dénommé « Yoshi Oda ». Ce dernier emmena sa nouvelle acquisition dans sa demeure. Au début, tout semblait parfait, l’hybride était sur un petit nuage et obéissait au doigt et à l’œil. Son maître, souriant constamment, il avait l’air satisfait de son hybride. Mais une perfection pareille devenait vraiment ennuyeuse. L’inu n’avait aucun défaut apparent, cela agaçait Yoshi. Comment mettre un peu de piment dans cette relation … ?

« Kiryu ?… Approches. »

Tiens ? Le ton avait changé.. Il n’était plus aussi chaleureux. L’hybride s’approcha donc, un peu méfiant. Une fois son esclave à porté de main, l’humain lui empoigna violement les cheveux, le forçant à se mettre à genoux devant lui.

« Que- ? »

« Quoi ? Tu oses dire quelque chose ? Tu es un esclave, Kiryû, tu n’as pas ton mot à dire. »

L’inu ne savait plus où se mettre, ni quoi faire. Il ne pouvait même pas bouger dans cette position.. Mais pourquoi… Pourquoi lui parlait-il ainsi ? Il n’avait pourtant rien fait de mal. L’hybride se mit donc à gigoter, tentant de se débarrasser de cette emprise douloureuse. Mais celle-ci se referma davantage sur sa tignasse, suivit d’une gifle.

« Ne bouges pas comme ça.. Tu n’as pas l’air de vouloir écouter pour une fois. Que vais-je bien pouvoir faire pour te punir .. ? »

« … Me punir ? » Avait rajouter l’hybride chien.

Mais ce fut la question de trop. Yoshi sourit en penchant la tête, ses pouces caressant les pommettes avec tendresse. L’inu, lui, sentait qu’il y avait quelque chose derrière ses gestes.. Une autre gifle ? Non, pire que ça. En l’espace d’un instant, le bipède enfonçant violemment ses pouces dans les orbites, crevant les beaux yeux de son hybride. Un cri de douleur incroyable, résonna dans le salon. Après quoi, Yoshi repoussa le garçon d’un coup de pied dans les côtes.

« Cesse de te plaindre, tu me casses les oreilles. Dorénavant, je m’amuserai avec toi.. Je m’ennuis et j’ai besoin d’être divertis, tu comprends ? Je pense avoir trouvé mon hobbies. »

Les jours passèrent lentement, et chacun d’entre eux étaient un véritable supplice. A présent, L’inu était « habillé » d’une drôle de façon et possédait un bandeau en cuir sur les yeux. Après ce traitement, Kiryû se montrait assez réticent face aux ordres donnés, ce qui lui valait le droit d’avoir des punitions. Le maître des lieux avait décidé de l’attacher sur une table, dans une pièce totalement faite pour la torture. Plusieurs hybrides étaient passés sur le billard et y avait laissés leurs peaux. Du moins, certains avaient survécu, mais avec de graves séquelles. La plupart d’entre eux avaient un nouveau maître, tandis que d’autres avaient préférés mettre un terme à leurs vies. Bref, c’était au tour de Kiryû. Yoshi se rapprocha de ce dernier, un scalpel menaçant en main.

« Tu as été un vilain hybride, tu sais ? A croire que tu aimes être punis, hn hn… »

Ses mains se baladèrent perversement sur le corps de l’argenté qui tremblait comme une feuille. Ne rien voir et ressentir le froid que dégageait la pièce, lui donnait vraiment envie de partir. Mais Yoshi échangea son scalpel contre une aiguille assez épaisse.

« Tu trembles comme une feuille… tu n’assumes pas ta désobéissance ? Dommage.. »

A ces mots, l’homme planta l’aguille dans un téton, puis dans l’autre, arrachant des cris et des gémissements de douleur de la part de l’hybride. Il effectua cette action sur les côtes et les flancs, des deux côtés.. A peine la peau fut percées, que les piercings furent installés sans aucune délicatesse. L’humain n’en avait pas finit.. Il reprit le scalpel et s’aventura au niveau du bas ventre, menaçant l’endroit du bout de sa lame. Malgré les tremblements incessant du jeune homme, Yoshi trancha et fit une ouverture. Son esclave le suppliait d’arrêter, lui promettant qu’il obéirait à nouveau.

« Que tu es ennuyeux.. Et puis.. Tu parles beaucoup trop pour ne rien dire. Je vais remédier à ça, ne bouges pas.. Suis-je bête, tu peux pas, ha ha !!! »

Il referma la plaie qu’il avait créée et vint remplir une aiguille qui comportait un puissant anesthésiant. Une fois son hybride endormi profondément, son maître incisa au niveau de la gorge et abîma volontairement les cordes vocales. Ainsi, son chien ne pourrait plus parler, du moins, plus autant qu’avant. Cela aller lui faire des vacances. Après quoi, les jours passèrent encore, Kiryû se comportant comme un bon esclave et un véritable chien. C’est ce que souhaitait son maître.. Il voulait humilier le jeune homme au plus haut point et se trimballait même avec dans la rue, alors que l’argenté se déplaçait à quatre pattes. Yoshi allait même jusqu’à le nourrir dans une gamelle, l’obligeant à manger de la pâté. Mais les repas n’étaient pas servis tous les jours, du coup, le garçon maigrissait à vue d’œil.

« Pfeuh.. Tu m’ennuis toujours autant.. Je ne sais plus quoi faire de toi.. »

Alors qu’il était chez lui, l’humain pris un objet tranchant et fit une énorme croix sur le corps du gringalet. Ce dernier ne pouvait que souffrir en silence, incapable de produire un seul son. Cette croix signifiait que l’hybride était finit. Yoshi n’en voulait plus et le ramena, mécontent à l’animalerie où il l’avait acheté. Voyant l’état du chien, le gérant de la boutique vira l’homme sans manière, lui interdisant de remettre les pieds ici. Une fois viré, le vendeur s’occupa de retirer les piercings de l’hybride, seuls ceux aux tétons n’ont pas pu être enlevés, la douleur étant encore présente. Kiryû eut le droit à une cage plus ou moins aménagée de façon confortable, afin qu’il puisse récupérer un peu de force. Mais le garçon resta allongé, en boule et refusait de se nourrir. L’inu se laissait mourir…

Pseudo/Prénom : J'en ai pas
Âge : Majeure.
Code du règlement : Code Validé, By Candice ♥
Un commentaire a nous faire part ? Non pas vraiment
Copyright ©Human Puppet ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite.
Revenir en haut Aller en bas


avatarJe suis Invité
Et je suis Invité

MessageSujet: Re: I'm your slave [TErminé]   Mar 30 Avr - 18:11



CONGRATULATION ♥ !



Bienvenue sur le forum ♥ ta fiche est bonne, ton perso est super intéressant *-* je te valide, félicitation ♥ Tu peux maintenant :

- Faire tes divers recensements : Recensement des avatars, Recensement des métiers

- Faire tes demandes de RP's

- Participer a la vie du forum et bien entendu, t'amuser le plus longtemps possible parmi nous.

Si tu as des questions, n'hésite pas a contacter un membre du staff. A bientôt ♥.

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm your slave [TErminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Human Puppet :: Archives :: FICHES-